ET bondir –

Publié dans la revue Festival permanent des mots  « L’amour est l’assomption du beau risque »      V.Jankélévitch Réserve. Stock plutôt que discrétion. Des mots de cruels à tendres. Ils sont à l’affut aux aguets sur le fil de la dignité. A cause de l’enjeu. On le dirait déchaussé : oui comme branlant dans la gencive. Des dents à […]

çalui – extrait de Non Dit (de suspendu à bondir)

Texte publié dans la revue N47      __ çalui__ C’est une litanie   ça se prend des airs liturgiques    et ça s’entasse. Tellement que ça creuse son trou ça vous grignote l’espace intérieur ça fait obstacle à la circulation parce qu’on croit qu’il serait plutôt vide                                                    ça paraîtrait logique qu’il soit rien:. :. :. :. mais non […]

Le temps est suspendu – (inédit)

(non narration en souvenir des récits entendus dans mon enfance de la bouche de mes grands-pères et oncles) L’histoire commencerait par des considérations sur le décor. Le lecteur devrait imaginer ou ressentir couleurs et odeurs appropriées au lieu, rien qu’en ouvrant les yeux. Il s’agirait d’une scène ordinaire : prairies et champs, machines agricoles et bêtes […]

Petit précis de rotation – extrait – (inédit à ce jour)-

V. Tourner. Installés dans les marges. Les faux pas de l’histoire. A contre-courant on barate le beurre du temps. Sans argent. On mouline pour des farines à malaxer qui feront lever d’autres humanités. Feront scintiller des feux d’artifices de polyphonies. Juste entre-aperçues. Comme des avant-gardes oraculaires. Formeraient bobines à dévider. Des étincelles virevoltées dignes de […]

Lacérer -publication des éditions La Porte 2005 – extraits-(« J’aime bien la parole qui coupe- et le lyrisme inventif, tête chercheuse et se cognant aux murs, de Béatrice Machet. ») Antoine Emaz

Lacérer ! Mais quelles chairs de la pensée ?                                                   Celles aux prises avec les tissus de la passion venus voiler de leurs désirs un langage narratif […] Sans spasme sans crachat dans un déboulé gracieux elle énoncerait sa composition face aux chimistes ébahis E   B   L   O  U   I     S    S    E   M    E    N    T […]

DER de DRE -éditions Voix 2017- extraits partie 3-

L’HOMME QUE JE VOIS POUR LA DER-nière fois L’homme que je vois pour la dernière fois                                                                            ni lui ni moi ne savons longtemps avant de ranimer   long temps avant de rallumer éclats-pensées-souvenirs    lui ai légués depuis longtemps une amnésie-survie au nier-der                             et nièdre accuser réception         accuser le coup                                                                     pas de condamnation sans procès […]